La claque made by Serge

Les enfants aiment la vie, sans retenues, c’est même à ça qu’on les reconnaît…

– « Hé, tu vas ou ? »
(bon, pour la discrétion, c’est mort…)
– « Je reviens chérie, je fais juste un tour. »
– « Tu vas montrer la voiture à grand-père ? »
– « Heu, oui c ‘est ça, on ne peut rien te cacher ! »
– « Tu vas bricoler elle a dit maman, je peux venir ? »
– « Écoute, une autre fois, je fais juste l’aller retour,…et puis tu sais, dans celle là, il n’y a même pas les ceintures et pas de places arrières non plus ! »
– « Pas de ceintures ? »
– « ben non ! »
(petit sourire )
– « Pas de ceintures comme dans la rodéo à maman et puis la prairie et puis la frégate et puis aussi la voiture à tonton et puis aussi les voitures au copains de tonton ? »
-(…)
– « Et puis maman, elle a dit oui ! »
(je lève les yeux au ciel pendant qu’elle se mange les oreilles en montrant toutes ses dents…..).
« -Maman, elle a dit oui ????? »
– « OUI, même qu’elle a dit d’accord parce que c’est juste à coté ! »
(elle est déjà collée à la portière!).

– « Moi aussi je veux lui montrer la voiture à grand-père !!! »
– « Pfff, allez, grimpe ! »

– « Papa ? »
– « Mhh. »
– « T’es pas bon constructeur parce que la portière elle est dure et la voiture elle fait trop de bruit ! »
– « Moui, il faut que je la règle ! »
– « le moteur,il sent fort ! »
(moi, faussement en colère)
– « Hé oh, si c’est pour critiquer, je te laisse devant la maison ! »

(gros silence pendant trois minutes).

Je me gare et j’éteins le moteur. La poussière soulevée par notre arrivée nous rattrape et entre dans l’habitacle. La petite gonfle les joues comme pour plonger en apnée..
– « Bon, ma grande, je prend la visseuse et j’arrive. »
(elle me cours après l’air soucieuse en parlant fort comme si la poussière couvrait le son.) .
– « Du coup, tu peux pas lui montrer la voiture à grand-père. Tu crois qu’il peut la voir depuis ici ?
Et puis, je trouve que c’est pas joli une tombe. Il faut que je lui mette plein de dessins à grand-père parce que les fleur elles commencent à pas être belles. »

La petite regarde la croix que je suis en train de fixer en mettant les bras à l’horizontale…une idée derrière la tête .

– « Il est beau grand-père avec son avion. C’est ça que je vais dessiner! Et des papillons aussi, y en a plein ici ! »

– « Viens par là, on rentre. »
« -Papa ? »
-(…)
– « On vas voir grand-mère maintenant ? »
– « Maintenant ? Tu plaisante ! »
– « Elle a fait du taboulé rien que pour moi ! En plus elle dit que ça lui fait comme du soleil dans la maison quand je viens…. »
-(…)
(elle réfléchi ).
– « Bon, pour le soleil, c’est pas grave, elle en aura plein, il fait beau aujourd’hui.Mais le taboulé, lui, il est trop bon ! »

Je la regarde et je souris…pour la première fois de la journée.

Mon papa repose maintenant sans souffrances, et des regards compatissant en blouses blanches viennent de nous expliquer que mon épouse souffre d’une maladie auto-immune chronique dégénératrice.
J’avancerais moins vite dans mes projets…
Je marcherais plus lentement dans le sillage de ses petits pas lents…
Je répondrait à ses souffrances par des gestes d’amour…
je sifflerais pour ne pas avoir trop peur, trop mal au ventre…
Je prierai n’importe quel dieu pour que les années s’accumulent jusqu’à la vieillesse…

La vie est belle tant qu’il y a de la vie ,
Profitez des belles journées qui s’annoncent, de chaque secondes sans rien laisser ;

je vous souhaite un beau printemps dans vos ateliers.

A mon père

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :